Architecture, Ressources, conseils et astuces

Peinture : coloris, correspondances entre marques…

Aujourd’hui, nous allons parler d’un sujet dont on ne parle pas vraiment pendant les études mais qu’on retrouve souvent au travail : la peinture ! En architecture, on s’en sert pour les murs, qu’ils soient intérieurs ou extérieurs, mais aussi pour le sol (peintures de sol : comme pour les sols de parking ou certaines terrasses, avec un traitement spécial), le plafond, les menuiseries, les ferronneries, les plinthes, le mobilier…
Nous expliqueront dans un autre article comment faire des plans de peinture, mais pour l’instant nous nous contenterons de présenter quelques sites utiles pour trouver des références de peintures (par marques) en fonction des couleurs que vous souhaitez : allez directement à la fin de l’article pour trouver cette liste !

Comment se fait le choix de couleurs de peintures ?

Les choix de couleur peuvent être réglementés par le PLU ou par l’ABF, en particulier pour les peintures extérieures. En l’absence de réglementation stricte, le choix de couleur sera généralement fait par le/la client·e, et/ou par l’architecte, qui peut faire des propositions (qui devront être validées par le/la client·e, l’ABF ou la mairie).

Pour la peinture extérieure, on cherche souvent quelque chose qui s’intègre bien dans le reste du quartier (les bâtiments environnant, le style régional…). La couleur par défaut est le blanc ou le blanc cassé, surtout pour les bâtiments en béton / crépis, mais il existe des milliers de couleurs alors pourquoi se priver d’explorer davantage d’alternatives ?

Les systèmes de codifications de peintures et couleurs

Il existe plusieurs systèmes pour codifier les coloris de peinture, nous n’allons pas tous les aborder ici (il y en a certainement énormément, déjà que chaque marque a son propre système de codification et de nommenclature). Le plus courant en architecture, pour qualifier les couleurs de peinture, est le RAL.

  • RAL

Le RAL (pour Reichsausschuß für Lieferbedingungen) un est système qui sert à désigner les nuances de couleurs de peinture. Selon ce système, on nomme les couleurs ainsi : RAL+numéro. Par exemple, le RAL3015 correspond à une teinte rose clair.

  • Pantone

Pantone est un système de codification de couleur avec un nuancier de plusieurs centaines de teintes. Il sert surtout en impression, pour caractériser précisément les couleurs d’encrage qu’on souhaite obtenir, mais on le retrouve également en peinture. Les codes de pantones sont généralement composés de chiffres et de lettres, avec parfois le nom de la couleur de base (exemple : rouge 032, 705 C…).

A savoir également : les coloris ont généralement un code (chiffres et lettres), et un nom (exemple : Fleuve bleu). En communiquant avec les entreprises, il faut surtout leur transmettre le code de la couleur (le RAL, ou bien le code de la marque de peinture si on souhaite une marque en particulier), afin d’être sûr de faire référence à la bonne couleur. Le nom (souvent poétique) de la couleur servira surtout à en référer à l’oral, dans le langage courant.

Les sites internets utiles :

  • Encycolorpedia : dans la barre de recherche, vous pouvez taper une référence de couleur ou de peinture et vous aurez plein d’informations qui s’afficheront (dont les références de peinture qui s’en rapprochent le plus, pour chaque marque de peinture).
  • Tacolor : petit site qui permet de chercher une couleur à partir de son code HTML, puis d’avoir la liste de toutes les références de peinture qui s’en rapprochent, pour de nombreuses marques de peinture.
  • Couleurs RAL, RAL Couleur, : site permettant d’obtenir des informations sur une couleur à partir de son RAL : son nom, la composition de la couleur, les nuances qui s’en rapprochent…
  • rgb to : permet de trouver le RAL d’une couleur à partir de son code RGB.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Contenu | Menu | Boutons d'accès
Aller au contenu principal